Je suis partie de la clinique avec pour principale consigne du chirurgien de rester immobilisée 15 jours. J'ai donc une attelle, et des béquilles. Je dois me déplacer le moins possible, je n'appuis pas sur ma jambe quand je "marche". Je reste le plus possible assise, la jambe allongée. Ah oui, et je ne peux pas prendre de douche pendant ces 15 jours.. Parce que je n'ai absolument pas le droit de retirer l'attelle.

Petit dessin que j'ai réalisé avec soins ! :) 

P1170674mod

 

Ce qui implique pas mal de contraintes dans le quotidien. Bien sur qui dit pas de douche dit galère pour se laver !! Faut s'organiser. Alors je vais vous donner mes petites astuces.

Pour me laver: je prenais deux chaises dans la salle de bain, juste à côté du lavabo et une grande serviette. Je mouillais un gant et y mettais du savont. Je le posais sur le bord. Ensuite je m'asseyais sur une chaise et j'étendais ma jambe en faisant reposer mon pied sur l'autre chaise que j'avais placée en face. Ensuite je mettais la grande serviette sur mon attelle pour la protéger de l'eau. Et oui sacrée installation.. :) Comme ca je pouvais me laver le haut du corps. Puis j'étais obligée de me tenir debout, toujours près du lavabo, ou n'importe quoi de solide où m'appuyer. Ne surtout pas se trouver loin des béquilles. Et ne surtout pas se mettre dans une situation où on risque de tomber. Donc j'avais le moyen de me rattraper. Et là j'accrochais la serviette tout autour de mon attelle en coinçant le haut dans l'attelle. Elle était bien protégée de l'eau comme ça. Je pouvais alors me laver l'autre jambe.

Pour me laver le pied droit, je n'étais pas assez souple.. Ahah, j'ai donc du faire appel à la bonne volonté de ma maman ! Et ça a duré 15 jours.

Le plus merdique c'était pour me laver les cheveux. Chez moi c'est une baignoire, dont le rebord est assez bas : Pratique ! :) Je mettais une chaise donc contre la baignoire avec le dossier sur ma droite et je m'asseyais dessus et je mettais l'autre toujours en face pour reposer ma jambe immobilisée. Je pouvais me tenir au dossier de ma chaise, et je me penchais en arrière pour me laver les cheveux. Je devais bien mettre 20 minutes pour me les laver! C'était vraiment galère et ça fait travailler les abdos ! (Oui, oui, c'est un vrai sport !)

Mais rester immobilisée, ca implique aussi d'autres petits trucs. Pour aller aux toilettes, par exemple, c'est tout bête mais quand on ne peut pas plier la jambe ca complique.. Alors, toujours la même astuce, je plaçais une chaise en face pour faire reposer ma jambe. Les chaises en questions, sont des chaises plutôt basses, et pliables ! Ce qui m'a énormément facilité la tâche.

Pour les repas, je prenais la place à droite à table. Pour garder ma jambe à l'extérieur, en repos sur une chaise, encore et toujours.. :)

Et je me déplaçais au minimum, table-canapé-table-toilettes/salle de bain-lit ! Et je me déplaçais toujours à l'aide des béquilles, je ne devais surtout pas m'appuyer sur ma jambe ! C'est très important. Il faut laisser la plaie cicatriser, et la plaque osseuse se fixer un minimum.

Bon je pouvais quand même monter les escaliers mais à petite dose ! Réduire au max. Ma chambre est au 2ème étage de la maison, j'étais donc obligée de prendre les escaliers, mais je le faisais le matin pour descendre et le soir pour monter me coucher. Faut pas trop en faire !

Les premiers jours, j'étais sous anti-douleur, et anti-inflammatoires. Et j'avais encore les piqûres contre la phlébite puisque j'étais immobilisée. Plusieurs fois par jour je mettais une poche de petits pois sur mon genou. Si vous voulez la même c'est simple, vous allez au rayon surgelés de votre supermarché, et vous choisissez les petits pois.. ahah :) C'est pratique parce que ça épouse bien la forme du genou, faut juste faire attention à pas les cuisiner ! :)

Les premiers jours le genou est plutôt chaud parce que les chairs travaillent beaucoup et mettre du froid souvent limite la douleur. Moi, ca me soulageait.

Une infirmière passait tous les jours pour me faire la piqûre, elle surveillait en même temps le pansement. Et l'a changé. La première fois, elle a juste enlever le film étanche, puis en a mis un nouveau. Elle ne pouvait pas toucher plus, car j'avais des strips dessous et la cicatrice étant trop récente, elle ne pouvait pas risquer de les arracher.

Je ne saurai plus dire au bout de combien de jours elle l'a enlevé pour le changer totalement. Mais je me souviens très bien que quand j'ai commencé la kiné je n'avais plus de pansement.

A la fin de cette première période, c'était la fin des piqûres (ouraaaa !), et le début de la rééducation! Je devais toujours garder l'attelle, mais ma cicatrice était à l'air libre. (pas de photo cette fois, à l'époque je ne l'ai pas photographiée..)