Ca y est l'opération est terminée. Je suis toujours dans mon lit, en salle de réveil.

Je me réveille tout doucement, tout se passe bien. La première chose que je fais c'est de regarder l'heure et puis je soulève discrètement ma couverture pour regarder ma jambe. Mais je ne vois rien. Juste une attelle qui commence au niveau de ma cuisse et qui se termine au dessus de ma cheville. Et puis je sens de l'air froid dans mon nez, et je vois des petits tuyaux qui y entrent. Une infirmière qui me voit ouvrir les yeux vient me voir immédiatement. Elle me dit que c'est normal et que je ne dois pas m'inquiéter. Elle me demande comment je me sens, si j'ai mal.

Je me sens encore très fatiguée, j'essaye de lutter pour rester éveillée, alors je lui réponds que tout va bien. Et je me rendors.

Quand je me réveille à nouveau, une autre infirmière vient me voir. Et là j'ai mal, très mal même, dans toute ma jambe. Je lui dis et elle m'injecte de la morphine dans ma perfusion. Ca me soulage presque aussi tôt. 

Et puis là, je regarde autour de moi, les gens qui dorment encore, d'autres qui se réveillent, j'observe leur réaction. Pour certains c'est plutôt drôle en fait. Y avait une dame assez âgée à ma gauche qui disait à une infirmière "aller calmez moi tout ca et ramenez moi chez moi je dois sortir mon chien".

Je sais pas de quoi elle s'est faite opérée mais je savais qu'elle sortirait pas son chien de si tôt.. :)

De temps en temps j'entends des machines bipper au dessus de ma tête, une infirmière vient contrôler. Tout est ok. Je lui demande quand est-ce que je vais pouvoir remonter dans ma chambre et elle me dis que ça ne devrait pas tarder puisque je suis bien réveillée.

Une demi heure plus tard, un brancardier me ramène dans ma chambre. Je regarde l'heure avant de partir : 15h30.

Arrivée dans ma chambre, mes parents m'attendent, ils se précipitent pour savoir si tout s'est bien passé, si j'ai mal, comment je me sens, si je suis fatiguée.. Comme un papa et une maman quoi .. :)

Je suis un peu KO, normal, va falloir évacuer l'anesthésiant, mais je me sens bien. Pas trop vaseuse. Alors je raconte ma petite aventure. Je suis bien entourée et c'est super parce que ca m'évite de penser négatif, de douter, de me poser trop de questions sur ce qui va se passer après. Ma petite soeur est là aussi. On parle, on parle, on parle. Et puis on m'apporte une collation, vachement appréciable parce que je commence à avoir faim et surtout soif. On est en plein été et j'ai pas bu depuis la veille.

 

P1070175mod